L’année du Tigre d’eau commence le 1er février de cette année. Il y a fort à espérer que le caractère aventurier et courageux du tigre va faire bouger les choses et pour le meilleur. Nous avons vécu deux années plutôt moroses avec la survenue du Covid, les choses s’apprêtent à changer. Fort heureusement, le caractère impétueux du tigre sera balancé par l’élément eau qui apporte la réflexion nécessaire avant l’action. Cela présage par conséquent d’une année sous les meilleurs auspices.

Plus que jamais la santé est entre les mains de chacun. Le mode de vie selon certaines études compterait jusqu’à 68 % des chances de tomber malade ou de rester en santé. Le tigre c’est l’action, c’est prendre sa santé en main en faisant des séances d’acupuncture pour rester détendu et prévenir les problèmes de santé, de l’exercice et bien manger. 

 

Quelles sont les énergies en ce moment ?

 

Pour profiter pleinement de cette énergie, nous devons respecter quelques consignes pour la santé en général.

Tout d’abord, le mois qui suit le nouvel an chinois et toujours considéré comme une période froide, c’est-à-dire que l’énergie se nourrit encore dans la terre et n’est pas revenue en surface. Il faut donc faire attention à bien rester couvert, surtout si on sort de la maison avant le lever du soleil. Si l’on pratique le sport en extérieur le matin, il faut bien penser à s’échauffer, plus que d’habitude, et encore plus pour les personnes âgées.

D’ailleurs, beaucoup de personnes à cette époque ont encore les extrémités froides, pieds, mains et parfois nez. Les accidents cardio-vasculaires sont aussi plus fréquents.

Le sommeil doit être suffisant, on se couche tôt et se lève légèrement plus tard que d’habitude pour préserver l’énergie yang.

Bien que l’année du tigre appelle au mouvement, celui-ci ne doit pas se faire trop tôt. Patience au moins jusqu’à début mars. Si l’énergie yang est mobilisée alors que l’environnement est encore yin, elle va s’épuiser sans raison.

On continue de consommer les produits « chauds » de l’hiver : carottes, pommes avec une peau rouge, viande de veau-mouton, oignons, poivre, thé rouge-fumé ou noir…on évite de consommer des liquides froids, tout ce qui sort du réfrigérateur revient à température ambiante avant d’être consommé, et on ne mange pas plus de deux ou trois salades (crues) par semaine.

L’énergie yang sera donc épargnée au lieu d’être utilisée à réchauffer les liquides et les aliments dans le corps. Elle est plus utile ailleurs, notamment pour soutenir le métabolisme.

 

Maintenant, un petit secret d’entretien de la santé selon la médecine chinoise : le petit déjeuner vivifiant. Le porridge est fait à base d’un peu de riz qui cuit une bonne heure dans beaucoup d’eau. On y ajoute des haricots noirs pour nourrir l’énergie des reins et des jujubes (dates chinoises) pour fortifier l’énergie yang. Un bol chaud le matin de cette préparation et vous êtes partis pour une journée avec les batteries remplies.

 

Que faire au printemps ?

Pour la période du printemps, c’est l’énergie du foie qui va monter en puissance. Le foie correspond à l’élément bois dans les cinq éléments. Le bois ce n’est pas une table, mais un arbre, quelque chose de vivant.

Là encore, l’atmosphère sera à la légèreté, au mouvement, à l’entreprise. Il faudra commencer à activer les cellules pour l’année à venir. Elles doivent être mobilisées au printemps et durant l’été, sinon elles n’obtiennent pas le repos durant l’hiver.

L’aspect moins positif de la situation, c’est que la montée de l’énergie yang du foie, si elle est trop forte, peut s’accompagner de maux de tête, vertiges, poussées de tension artérielle etc…On fera donc attention à manger assez « neutre » (noix, soja, sésame…) dans les saveurs, en tout cas éviter de manger trop épicé.

On ne voudrait pas avoir un foie trop puissant qui vienne agresser la rate, le « bois agresse la terre » dans la théorie des cinq éléments. En effet, si l’émotionnel n’est pas harmonisé au printemps, la « colère-frustration-jalousie » peut prendre le dessus et venir perturber le fonctionnement normal du système digestif avec des ballonnements, gonflements, diarrhées, gonflement de la poitrine…la gestion émotionnelle est donc de rigueur (méditation, cohérence cardiaque, relaxation).

En Qi-Gong, on va privilégier l’étirement des côtes, le méridien du foie passe par la poitrine, pour faire circuler cette énergie et éviter qu’elle bloque.

Les thés de boutons de roses assouplissent le foie, l’arme secrète d’une femme épanouie.

 

Le reste de l’année du tigre…

L’été sera probablement chaud, il est important de reposer le cœur dans la tranche horaire du méridien du cœur de 11 à 13 heures.

L’hiver sera doux, les agriculteurs devront d’ailleurs récolter assez tôt pour éviter que les pousses ne murissent trop. D’un point de vue de la santé, il faudra quand même considérer l’hiver comme tel et saisir l’opportunité de se reposer.

Vous avez maintenant tous les éléments pour profiter de l’énergie ascendante de cette année sans en souffrir physiquement.

 

Le tigre et la médecine chinoise

 

 

Le tigre protège la forêt d’abricotiers

Au 3ème siècle après J.C., un médecin d’une grande compétence mais aussi d’une grande bonté, ne demandait pas d’argent à ses patients pour les consultations. En échange, il suggérait que le patient plante une graine d’abricotier dans le champ derrière son cabinet, et trois graines pour les maladies plus importantes.

En quelques décennies, c’est une véritable forêt qui s’étend à l’horizon.

Un jour, ce médecin, Dong Feng de son nom, se dirige vers les abricotiers quand il voit au milieu du chemin un tigre allongé, le regardant. Comme le docteur Dong ne ressent pas l’agressivité de l’animal, il ne prend pas la fuite. En observant le tigre, il trouve que quelque chose ne va pas chez lui. Il saisit alors des anneaux de fer (qui seront appelés « des anneaux-tigres, gros rond en fer très utilisés dans les arts martiaux, la musculation et le qigong) qu’il met dans la gueule du tigre pour éviter la morsure et plonge sa main dans la gorge. Il extrait un grand bout d’os coincé en travers, tire sur l’anneau et enlève sa main à toute allure. Le tigre visiblement satisfait, s’en va.

L’histoire raconte que le tigre est revenu quasiment tous les jours de sa vie pour voir si l’harmonie régnait sur cette forêt, donnant naissance à un proverbe toujours employé aujourd’hui dans la langue chinoise : 虎守杏林 hǔ shǒu xìng lín -le tigre protège la forêt. On peut aussi comprendre l’expression comme « un être vertueux sera protégé ».

Le grand médecin de la dynastie des Tang, Sun Simiao dira avoir été grandement inspiré par Dong Feng pour son attitude dans la pratique clinique.

Sur un autre registre, les os de tigre ont été parmi les médicaments les plus en vogue contre les douleurs et l’ostéoporose et se retrouvent dans un grand nombre de préparation comme Xio Huo luo dan et autres. Depuis l’Ordonnance sur les médicaments chinois éditée en 2000, il est maintenant strictement interdit de produire ou de commercialiser les os de tigre en Chine. Déjà depuis de nombreuses années les laboratoires chinois examinent la structure chimique des os de tigre et son remplaçant artificiel et maintenant largement utilisé. Des études ont été conduites pour différencier les effets des vrais et des os de tigre artificiels et aucun patient ayant reçu le traitement n’a pu faire de différence. Ce patrimoine de la médecine chinoise est donc sauvé et totalement « vert » maintenant.

La formule du « Tigre blanc » est communément utilisée en pharmacopée traditionnelle. Elle dissipe la chaleur, notamment de l’estomac, draine l’énergie vers le bas et stimule la production de liquides organiques. On l’utilise surtout en cas de rougeur du visage ou des yeux, d’anxiété, maux de tête etc…

 

 

Le tigre et le mouvement

Enfin, le félin est très présent dans les exercices de qigong (gymnastique énergétique chinoise). Le fameux médecin Hua Tuo a créé une série de mouvements imitant les animaux, appelés le « jeux des cinq animaux ». Le tigre en fait partie, il chasse sa proie de manière détendue et forte, ce qui étire tout le dos. Les monts Wudang possèdent aussi leur version des cinq animaux.

Dans les cinq directions, le tigre est l’animal représentatif de l’ouest. Il est associé à la couleur blanche et aux poumons.

Beaucoup d’exercices de qigong utilisent le nom du tigre pour travailler sur l’énergie des poumons. Un exemple en est le Tiger breathing que l’on peut consulter ici ( https://www.youtube.com/watch?v=b7vVysTUu3k ).

Pour plus de contenu sur l’utilisation de la médecine chinoise au quotidien, n’hésitez pas à consulter les articles de notre blog : https://biomed-mtc.ch/index.php/blog

Le moyen le plus sûr d’avoir une santé de fer reste de faire une cure de tisanes 1+2+3 que l’on peut trouver sur notre e-shop ou au cabinet (https://e-shop.biomed-mtc.ch/boutique/) des plantes d’une qualité hors du commun.

Enfin si vous souhaitez un bilan énergétique et un traitement d’acupuncture, n’hésitez pas à nous contacter, nous sommes là pour répondre à vos questions: https://biomed-mtc.ch/index.php/contactus

 

Belle journée à vous.